Vie et œuvre

Claude-Émile Schuffenecker, dit Émile Schuffenecker

né à Fresne-Saint-Mamès le 8 décembre 1851 et mort le 31 juillet 1934 à Paris, est un peintre français post-impressionniste. Il est connu pour ses portraits, ses paysages animés, ses marines. Il est également dessinateur, pastelliste et architecte.

Schuffenecker est notamment un ami de Paul Gauguin dont un tableau a pour titre L'Atelier de Schuffenecker ou la famille Schuffenecker. Il donne une lettre de recommandation à Émile Bernard pour l'introduire auprès de Gauguin. La rencontre a lieu en juillet 1886 et marque les débuts de l'école de Pont-Aven.

 

Formé à l’Académie Suisse en 1872 avec Gauguin et à l’Académie Colarossi en 1883 (où il rencontre Manet, Pissaro et Mallarmé), Schuffenecker a d’abord suivi l’atelier privé de Paul Baudry en 1866.

En 1869, élève du Père Athanase, il a reçu une « mention de première sur le design ».

 

De 1872 à 1881, entraîné par Carolus-Duran, Schuffenecker a ses entrées au Salon annuel.

Cependant, en 1882 et 1883, le jury du Salon refuse ses peintures. Schuffenecker rejoint en 1884 la Société des Artistes Indépendants puis les autres Impressionnistes en 1886 dans leur huitième et dernière exposition.

Entre 1890 et 1896, il connaît une période symboliste. Il présente Emile Bernard à Gauguin près de Pont-Aven. En 1891, il expose à la première exposition des peintres impressionnistes et symbolistes chez le Barc de Boutteville.

Il devient ensuite professeur de dessin jusqu’en 1914. En 1934, il figure à l’exposition intitulée « Gauguin et ses amis, l’Ecole de Pont-Aven » à l’Académie Julian.

Jean de Rotonchamp, le premier biographe de Gauguin, a décrit la collection de Schuffenecker en 1906 : des céramiques et des peintures de Paul Gauguin telles que « Le Christ jaune », des travaux réalisés par Cézanne et Vincent Van Gogh (Le facteur, Le Bon Samaritain, une Arlésienne, une version des Tournesols), des gravures d'Ukiyo-e et un Odilon Redon.

Depuis la fin des années 1920, on soupçonne Schuffenecker d’avoir imité le travail d'artistes contemporains (Vincent van Gogh entre autres). Le scandale de Wacker ne l’entachera pourtant que très peu car - disait-on à l’époque - un jeune artiste (!) suisse inspiré par Van Gogh ne peut pas être blâmé.

Quelques esquisses et dessins prouvent en tout cas que Schuffenecker a étudié soigneusement des travaux réalisés par Van Gogh.

En 1927, il a admis lui-même avoir "terminé" le Grand Arbre à Montbriand (collection Maurice Gangnat), ainsi que des travaux de Paul Cézanne : un paysage de L'Estaque, un portrait de sa femme et une vue de la piscine à Jas de Bouffan. Vraisemblablement, Schuffenecker a légèrement embelli également des versions des Tournesols de Van Gogh et du Jardin de Daubigny, tous les deux en sa possession depuis 1894.

Mais jusqu'à présent, il n'a été jamais établi que Schuffenecker peint dans l’intention de tromper. Jill-Elyse Grossvogel a écrit dans la préface de son catalogue raisonné :

 "Nous pouvons confirmer maintenant le fait, basé sur la recherche la plus récente, que Schuffenecker n'a fait aucune falsification des peintures de Van Gogh avant 1900. Il doit spécifier trop bientôt des titres et des dates de travaux forgés après 1900 jusqu'à ce que l'évidence supplémentaire soit soigneusement reconsidérée."

 

Émile Schuffenecker | Vie et œuvre | Version imprimable PDF

 

 

Œuvres de l'artiste dans des institutions

Harvard University Art Museums, Massachusetts

Indianapolis Museum of Art, Indiana

Johnson Museum of Art at Cornell University, Ithaca, New York (Portrait of Julien Leclercq and his Wife)

Musée du Louvre, département des Arts graphiques, Paris

Musée d'Orsay, Paris (6 oeuvres)

- TETE DE JEUNE FILLE, Numéro d'inventaire RF 1977 312 ; LUX 0164 P

MacKenzie Art Gallery, Saskatchewan

Musée des Beaux-Arts de Quimper, France

Musée des Beaux-Arts de Rennes, France (Homme assis vu de dos, pastel, ca.1890)

Musée Maurice Denis, Saint-Germain-en-Laye, France (Bois inspires)

New Art Gallery, Walsall, England (Girl Knitting)

Norton Museum of Art, West Palm Beach, Florida (Fishermen at Étretat)

Statens Museum for Kunst (National Gallery of Denmark), Copenhagen

Tate Gallery, London, UK (Spring-like Morning, ca.1896)

Wallraf-Richartz-Museum, Cologne, Germany (Notre Dame von Paris 1889)

Expositions

Émile Schuffenecker 1851-1934

Musée de Pont-Aven & Musée Maurice Denis "Le Prieuré", 1996 et 1997.

Bibliographie

Boudot-Lamotte, Maurice : Le peintre et collectionneur Claude-Emile Schuffenecker (1851-1934), L'Amour de l'Art XVII/8, l'octobre de 1936, le pp 284

René Porro, Claude-Émile Schuffenecker‎, 1851 - 1934, Art Conseil, 1992, ISBN : 2950678106

Puget, Catherine, & Grossvogel, Jill-Elyse : Émile Schuffenecker 1851-1934, Musée de Pont-Aven & Musée Maurice Denis "Le Prieuré", 1996 ISBN 2-910128-08-3

 

Grossvogel, Jill-Elyse : Claude-Emile Schuffenecker, le Catalogue raisonné, le tome I, Alan Wofsky Fine Arts, San Francisco, 2000, ISBN 1-55660-297-9